Recevoir une alerte e-mail

Je souhaite être alerté

The Jordan’s house
  • S'abonner
  • Format : 30X90
    Edition de 12
    Tirage en vente : N°1/12 : 1100€

    Format 50X150
    Edition de 12
    Tirage en vente : N°1/12 : 2200€

    Format 80X240
    Edition de 3
    Tirage ne vente : N°1/3 : 5500€

    + 3 EA

  • Tirage pigmentaire réalisés sous le contrôle de l'auteur.

  • Contact

    Contactez moi par e-mail ou par téléphone

    +33 6 60 07 30 63

The Jordan’s house

Jean-François Mollière

bulls jordan NBA

Un mot sur l'oeuvre

Bulls vs Hornets à l'United center de Chicago
Michael Jordan au centre (N°23)
Victoire des Bulls 103-100 après un panier à trois points de MJ au buzzer.

Le témoignage de Jean-François Mollière

J’étais reporter pour le Magazine Maxi Basket et MVP pour travailler sur un spécial Chicago ; Jordan United Center , sa ville , son restaurant , la boutique Nike , les fresques murales.


Je me souviens d’avoir loué ce fameux boitier Fuji 6 x 17 pour faire un panoramique , c était l’époque de l’argentique , j’étais concentré pour réaliser cette photographie comme jamais.

J ai rencontré beaucoup de grandes stars du sport dans ma pratique photographique comme journaliste spécialisé en sport en Basket Hand et Football , mais avec Jordan c’était toujours spécial , je l’ai rencontré la première fois à Paris à l’intercontinental en 1991 , il y avait juste Liliane Trévisan et moi seulement, il n’était pas connu à l ‘époque , il pouvait faire du shoping sans être dérangé et il adorait Paris et on avait eu beaucoup de mal pour qu’il nous accorde cet interview et les photos .


J'étais impressionné par ce Champion Hors Norme, il avait une plastique très forte, et un charisme absolument incroyable, et à chaque fois que je le voyais pour le photographier, j’étais impressionné par son aura, je trouvais en lui des résonnances artistiques que l’on peut éprouver quand on admire une peinture ou une sculpture , c’était pour moi presque un lien universel entre l’art et le sport , son œuvre c’est sa vie de champion emprunt de grâce et de folie.

Le choix de Jean-Denis