Recevoir une alerte e-mail

Je souhaite être alerté

Génération 98
  • S'abonner
  • Format : 30X40
    Edition de 8 (+ 2 EA)
    Tirage en vente : N° 1/8 : 770€

  • Format 40X50
    Edition de 8 (+ 1 EA)
    Tirage en vente : N°1/8 : 1100€

  • Tirage sur Premium Luster Epson réalisé par
    Jean-Luc Denoix du studio AJL sous le contrôle de l'auteur.

  • Prix : Nous consulter

  • Contact

    Contactez moi par e-mail ou par téléphone

    +33 6 60 07 30 63

Génération 98

Bertrand Desprez

1998 Coupe du monde Desprez football France

Un mot sur l'oeuvre

(BDES002)
16 juin 1998, Stade de Gerland à Lyon. France-Danemark, troisième match disputé par L'équipe de France dans cette coupe du monde. Un match "pour du beurre", la France ayant battu successivement l’Afrique du sud (3-0) et l'Arabie Saoudite (4-0) se trouve déjà qualifiée pour la suite de la compétition. Aimé Jacquet a, pour l’occasion, mis quelques tauliers au repos. La France l’emportera 2-1 (buts de Djorkaeff et Petit).
Sur la touche mais solidaires : de gauche à droite : Boghossian-Zidane-Dugarry-Lizarazu-Thuram-Deschamps-Henry-Guivarc’h-Charbonnier-Blanc.

Le témoignage de Bertrand Desprez

C’est à ce moment-là que les choses ont changé. C’est avec cette génération et pendant cette compétition que la relation entre les joueurs et les suiveurs, photographes et reporters, s’est distendue pour établir une distance dévolue d’ordinaire aux superstars.
J’ai eu un mal fou à suivre l’équipe et à m’en approcher pour pouvoir grapiller des images intéressantes. Durant ce mois, je ne sais combien de fois j’ai été rappelé à l’ordre parce que j’étais sorti des espaces autorisés pour faire une image un peu originale.
Ce mois fut une aventure et un combat.
Pour faire cette photo par exemple, j’ai du tricher un peu. Je n’avais absolument rien à faire là même si le match n'avait pas commencé, je suis quasiment sur le terrain... et je n’ai eu que quelques secondes pour déclencher avant de me faire virer.

Le choix de Jean-Denis

C'est le genre d'image qui vous met un coup de vieux mais qui fait parler et évoque de bons souvenirs. Elle est intéressante parce qu'elle en dit long sur la relation qui unit ce groupe. Elle confirme l’amitié sincère et la complicité qui unit Duga, Liza et Zizou, les "bordelais". Elle rappelle l’extrême jeunesse de ces champions.
Une image émouvante.