Recevoir une alerte e-mail

Je souhaite être alerté

Belcourt
  • S'abonner
  • Format : 30X45
    Edition de 6
    (+1 tirage d'auteur)
    Tirage en vente : N°1/6 : 990€

  • Format 60X90
    Edition de 12
    (+ 1 tirage d'auteur)
    Tirage en vente : N° 2/12 : 1650€

  • Format : 80X120
    Edition de 3

    Tirage en vente : N°1/3 : 2900€

  • Tirages jet d'encre sur Premium luster réalisé par Jean-Luc Denoix du studio AJL
    selon les références de l'auteur.
    Signés par tampon sous le contrôle de Nina Gripe, fille et ayant droit de l'auteur.

  • Contact

    Contactez moi par e-mail ou par téléphone

    +33 6 60 07 30 63

Belcourt

Patrick Gripe

Algérie fans football Gripe Supporters

Un mot sur l'oeuvre

(REF : PGRI002)
Nous sommes le 10 octobre 2009, les clients d’un café du quartier de Belcourt à Alger sont tous devant la télévision pour assister au match qui oppose l’Egypte à la Zambie. L’Egypte est alors le principal concurrent des “Fennecs“ (l’équipe nationale d’Algérie) dans la course à la qualification pour la coupe du monde 2010.
L’enjeu est important, ce mondial étant le premier à se dérouler sur le sol africain.
L’Egypte vient d’ouvrir le score.
L’Algérie se qualifiera quelques semaines plus tard, au terme d’un match d’appui très tendu contre l’Egypte à Khartoum.

Le témoignage de Patrick Gripe

Témoignage de Christophe Larcher, grand reporter à L’Equipe magazine
Partir à Alger, Patrick en frémissait à chaque fois. Partir à Alger pour se plonger dans la folie populaire qui accompagnait les aventures des Fennecs sur le chemin de la Coupe du monde 2010. Explorer la ville blanche. Passer d’une partie entre gosses à Bab El-Oued à un entraînement du Mouloudia, rencontrer un club de supporters à Bologhine, pour rebondir dans un bistrot à Belcourt...

Le choix de Jean-Denis

En se plaçant juste sous la télévision Patrick a trouvé le bon spot. Je peux lire ces visages comme je lirais un livre. J'y voit la tension, l’enjeu, le désespoir et la folle passion des algériens pour leur équipe nationale, chacun réagissant à sa manière. C’est l’illustration mille fois vérifiée de cette phrase mythique de Bill Shankly, le coach légendaire des “Reds“ de Liverpool : « Le foot, ce n’est pas une question de vie ou de mort, c’est bien plus important que cela.»