Recevoir une alerte e-mail

Je souhaite être alerté

Twickenham streaker
  • S'abonner
  • Format 30X42,5 (11X16 inches)
    Edition de 25 tirages pigmentaires
    Tirage en vente : N°8/25 : 1650€

  • Même Format
    Edition de 5 tirages argentiques (silver gelatin)
    Edition de 5
    tous les tirages sont vendus

  • Contact

    Contactez moi par e-mail ou par téléphone

    +33 6 60 07 30 63

Twickenham streaker

Ian Bradshaw

fan Rugby streaker Supporter twickenham

Un mot sur l'oeuvre

IBRA001

Stade de Twickenham, Londres. Angleterre vs France, 1974.

Alors que c'est aujourd'hui une spécialité anglaise - Le premier streaker de l'histoire est australien. A la mi-temps du match qui opposait l'Angleterre à la France, Michael O'Brien a traversé nu le terrain, é&lors que la princesse Alexandra était présente en tribune (Oh my god!) avant être appréhendé par les bobbies. Pour cette audace, il fut condamné à une amende de 10 £. Mais il a ainsi lancé une mode. Le streaker est depuis en vogue. Et nombreux sont ceux qui tentent l'aventure malgré les sécurités de plus en plus renforcées.

Le témoignage d'Ian Bradshaw

" La plus simple que j'ai prise et la plus importante de ma carrière. J'étais juste au bon endroit et au bon moment. Je n'ai même pas bougé, j'ai juste attendu que le chapeau soit...parfaitement placé ! "

Le choix de Jean-Denis

Offrez vous l'original d'une image qui appartient à l'histoire.
Elle a été exposée au Musée de Brooklyn (Jusqu'en avril 2017) avant de voyager dans le monde, dans le cadre d'une magnifique exposition "Who shot sports", organisée par Gail Buckland (historienne de la photographie de référence), qui retrace l'histoire de la photographie de sport depuis les origines.
Un côté christique, une touche d'humour, un flegme tout britannique.
"The picture" en matière d'image de streaker, ces jeunes gens qui traversent les stades nus, une tradition en vogue de l'autre côté de la Manche. A la fois la première et celle qui est resté dans les mémoires.
Ian Bradshaw était le seul photographe placé à cet endroit, au bout du terrain, au moment où la police arrêta l'Australien et lorsque l'un des policiers décida, pour la bienséance en général et la reine en particulier de masquer l'objet du délit .