Recevoir une alerte e-mail

Je souhaite être alerté

Pain (I)
  • S'abonner
  • Format : 40X60
    Edition de 8 (+ 1 AP)
    Tirage en vente : N°1/8

  • Format 60X90
    Edition de 6 (+ 1 AP)
    Tirage en vente : N°2/6

  • Format 80X120
    Edition de 4 (+ 1 AP)
    Tirage en vente : N° 1/4

  • Format 120X160
    Edition de 2 (+ 1 AP)
    Tirage en vente N° 1/2

  • Tirage jet d'encre sur
    Hahnemüle Baryta 325gsm.

    Réalisé par le laboratoire Label Image (Paris) sous contrôle de l'auteur.

  • Prix : de 770€ à 5500€ selon format

  • Contact

    Contactez moi par e-mail ou par téléphone

    +33 6 60 07 30 63

Pain (I)

Espen Rasmussen

douleur pain rasmussen

Un mot sur l'oeuvre

ERAS001
Une image extraite du travail d’Espen Rasmussen sur le sport extrême.
Les photos qui ont servi à faire ce montage ont été prises quelques secondes après l’arrivée de l’édition 2012 de «The great trial of strenght», une course cycliste de 500km qui relie Trondheim à Oslo en Norvège. Chacune de ces paires de pieds raconte l’histoire de l’athlète et de ce qu’il a enduré.

Le témoignage d'Espen Rasmussen

Pendant un an, j’ai suivi et documenté des hommes participant à ce style de compétitions, me concentrant sur leur douleurs mentales et physiques.
Comment photographier la douleur ? Je me suis focalisé sur des détails physiques qui témoignent concrètement de ce qu’on peut faire endurer volontairement à son corps.
Certains des athlètes n’arrivaient pas à marcher en descendant de vélo et retirer leurs chaussures pour la photo était une véritable épreuve.

Le choix de Jean-Denis

Plus de souffrance, plus de douleur, que ce soit dur, des phrases assénées comme un crédo pour beaucoup de sports extrêmes.
Des disciplines particulièrement populaires chez les «quadras».
Esper Rasmussen avec la série «Pain» regarde de plus près ce phénomène contemporain qui consiste à repousser les limites de son corps, parfois au-delà du raisonnable.
Ce travail invite à réfléchir et à se demander ce qui pousse les hommes à s’infliger ça.
Montrer et tester son courage, se prouver des choses, exprimer sa force mentale et physique et exister à travers elle dans le regard des autres et celui que l’on porte sur soi..
Le sport est toujours un peu tout ça. Peut être encore plus quand on atteint un âge charnière ou l’on voudrait (physiquement) toujours être et pas encore, pas déjà, avoir été...
Pas évident à mettre sur le mur de son salon ...et pourtant.. cette image vous attrape et ne vous lâche plus.