Recevoir une alerte e-mail

Je souhaite être alerté

Myriam Soumare
  • S'abonner
  • Format : 40X55
    Edition de 3
    Tirage en vente : 1/3

  • Format : 60X80
    Edition de 5
    (+ 1 tirage d'auteur)
    Tirage en vente : 1/5

  • Format : 80X120
    Edition de 3
    ( + 1 tirage d'auteur)
    Tirage en vente : 1/3

  • Format : 120X160
    Edition de 1
    Tirage à vendre

  • Tirage jet d'encre sur papier pearl Fuji réalisé par le laboratoire Processus (Paris) sous contrôle de l'auteur.

  • Prix : A partir de 1950€

  • Contact

    Contactez moi par e-mail ou par téléphone

    +33 6 60 07 30 63

Myriam Soumare

Catherine Cabrol

athlétisme Cabrol portrait Soumare sprint studio

Un mot sur l'oeuvre

( REF : CCAB003)
Cette image est extraite d’une série réalisée en studio pour Divines qui après Corps et Ames, la passion du sport au féminin, est le second livre imaginé et porté par Sandrine Retailleau.
Pour ce projet, l’auteur (Sandrine) et la photographe (Catherine) sont allées à la rencontre de douze sportives d’exception pour saisir en paroles et en images leur quête personnelle.
Myriam Soumaré est une athlète, spécialiste du sprint (100m/200m). Elle a découvert l’athlétisme très tard, à dix huit ans et a immédiatement scotché tout le monde par son don naturel. Championne d’Europe sur 200 en 2010. Elle confiait à Sandrine que le sport a changé son regard sur son corps : «L’athlétisme m’appris à devenir une femme et à apprivoiser mon corps musclé. Aujourd’hui, j’aime l’esthétisme de ma silhouette fuselée.»

Le témoignage de Catherine Cabrol

Mon premier souvenir avec Myriam est plutôt rigolo : « C’est bien Fontenay sous bois !» s’est-elle exclamée en sortant de la gare de RER pour venir au studio, arrivant directement de sa ville de Villiers-le-Bel. Elle est tellement vive, tellement naturelle.
Je la connais bien aujourd’hui parce qu’on a beaucoup fait de photos ensemble, mais toutes les deux, nous aimons particulièrement celle-ci, avec ce voile qui donne à la fois une notion de vitesse et fait référence à sa religion. Bien que dans la vie de tous les jours, Myriam ne sort pas voilée mais plus simplement “coiffée“, portant le foulard à sa manière. Nous adorons ce que raconte cette photo, un genre de «C’est qui la fille là-dessous, la fille qui va vite ? ».

Le choix de Jean-Denis

Tout est si bien raconté par Catherine... C’est mon choix parce que c’est beau, simplement beau.