Recevoir une alerte e-mail

Je souhaite être alerté

Plongeurs
  • S'abonner
  • Format : 60X60
    Edition de 5
    Tirage en vente : N°1/5 : 1650€

  • Format : 100X100
    Edition de 8 (+ 1 tirage d'auteur)

    Tirage en vente : N° 4/8 : 3350€

  • Format : 150X150
    Edition de 1

    Tirage en vente : N°1/1 : 7700€

  • Tirage jet d'encre sur papier pearl réalisé par le laboratoire Processus (Paris) sous contrôle de l'auteur.

  • Contact

    Contactez moi par e-mail ou par téléphone

    +33 6 60 07 30 63

Plongeurs

Elisa Haberer

Chine Diving Enfants Haberer kids Plongeon

Un mot sur l'oeuvre

( REF : EHAB001)
Cette image est extraite du projet "1,3 milliard de sportifs", le grand reportage d'Elisa Haberer sur le sport en Chine réalisé en 2007/2008, avant l'ouverture des JO de Pékin.
Pour partir à la découverte du sport chinois et raconter à travers ce prisme un pays qui accueillait pour la première fois les Jeux Olympiques, Elisa Haberer a arpenté la Chine pendant quatorze mois. Un projet ambitieux et au très long cours supporté et soutenu par l’Equipe magazine, et dont la publication a fait l'essentiel d’un numéro exceptionnel le 2 août 2008.
Plongeoir du Centre des Sports de Kunming. Province du Yunnan
昆明跳水运动中心
云南省
Construite il y a 20 ans à peine, la piscine du centre sportif de Kunming semble être d’un autre temps. Seuls les bruits de l’eau amplifiés par un écho formidable viennent fendre le mur d’humidité dans cet endroit tout droit sorti d’un décor digne de Metropolis. Deux fois par semaine, des enfants âgés de 4 à 10 ans viennent défier les lois de la pesanteur depuis des hauteurs inversement proportionnelles à leurs tailles.
Du haut des 5 mètres Jiang Feng Xiao Wen, 6 ans, va s’élancer pour un double saut périlleux. Puise-t-il son courage dans ces leitmotivs affichés en grand sur les murs ? Tel celui-ci: « Il faut faire les efforts que les gens ne peuvent supporter pour obtenir les honneurs que les gens normaux ne peuvent obtenir.

Le témoignage d'Elisa Haberer

« Ma Chine à moi »
Etre dans le détail, celui qui à la fois banalise et souligne les différences, telle est l’ambition de ce projet photographique né d’une envie de garder une trace de ce que j’ai pu observer et ressentir ici. (Elisa a vécu six ans à Pékin)
En 2008, année olympique, alors que le monde était tourné vers le pays hôte des Jeux, occupé à analyser ses faits et gestes, l’occasion était belle de tenter une plongée dans la société chinoise. Le sport est un merveilleux vecteur pour traverser les frontières géographiques, culturelles, sociales et politiques, même s’il n’est ici qu’un prétexte.
Car chaque image est le récit de la petite histoire qui participe au portrait de la Chine d’aujourd’hui.
Alors que j'étais partie à Kunming, à la recherche de Qian Hongyan, une nageuse invalide, je suis tombée sur cet endroit saisissant.

Le choix de Jean-Denis

C'est une des images les plus sombres mais aussi les fortes du projet. L'ambiance, le décor, les enfants ... Tout concourt à faire de cette photographie un résumé conçis mais complet de ce que veut dire s'entrainer quand on est un jeune chinois. Pas besoin de lire une longue enquête, en un clic Elisa nous explique pourquoi la Chine domine les épreuves olympiques de plongeon.