Recevoir une alerte e-mail

Je souhaite être alerté

Ivailo & Denis
  • S'abonner
  • Format : 30X40
    Edition de 3 (+ 1 EA)
    Tirage en vente : N°1/3 : 990€

  • Format : 65X80
    Edition de 8 (+ 1 EA)

    Tirage en vente : N°1/8 : 1400€

  • Tirage jet d'encre sous le contrôle de l'auteur

  • Contact

    Contactez moi par e-mail ou par téléphone

    +33 6 60 07 30 63

Ivailo & Denis

Samuel Lugassy

bulgarie Enfants kids lutte Wrestling

Un mot sur l'oeuvre

SLUG001
Image extraite d'un reportage réalisé par Samuel dans la continuité de son travail sur l’identité. Un travail débuté avec une série de portraits de gens de la campagne en Europe de l’Est.
Il s’est ensuite intéressé particulièrement à deux sports très populaires en Bulgarie, La gymnastique et la lutte, deux disciplines, il en est de même de l’haltérophilie, dans lesquels la nation a brillé pendant de nombreuses années, essentiellement avant la chute du bloc de l’Est . Dans ces sports la Bulgarie a accumulé médailles et titres et les jeunes d'aujourd'hui portent l'héritage des champions d'hier.
Le sujet a été réalisé sur presque un mois en avril 2013, Samuel y est retourné deux jours pour exposer le travail dans une petite salle, début 2015.
Ivailo & Denis, lutteurs, posent à l’extérieur du centre d’entrainement de Plovdiv

Le témoignage de Samuel Lugassy

Pour chaque image la même approche : il s’agissait pendant l’entrainement ou juste à la fin de celui-ci de déplacer les sportifs hors du tapis d’entrainement ou des agrès et de les faire poser simplement, naturellement (sans réaliser le geste sportif . Ce qui souvent les déstabilisait légèrement, surtout lorsqu’ils étaient en tenues et devaient poser à l’extérieur. Cela générait souvent chez chacun d’entre eux, une tension dans le corps ou dans le regard, une volonté de se positionner en sportif même hors de leur contexte habituel.
C’est le cas pour Ivailo et Denis que j’ai placés dans un lieu improbable pour des lutteurs. Ils sont en tenue, en baskets sur le sol humide, sortis de leur zone. Je les prive de ce pourquoi ils s’entrainent si dur, le geste sportif.
Alors ne reste plus que le regard, soutenu et inquiet à la fois, pour exprimer la détermination qui les habite.

Le choix de Jean-Denis

Cette image a été primée au concours international du festival Sortfolio de Narbonne dans la catégorie portraits (1er prix). Je faisais partie du Jury et je dois dire que les discussions n’ont pas duré longtemps.
On peut passer complètement à côté de cette photographie, mais si on s’arrête dessus et qu’on y plonge, pas facile d’en ressortir. Elle vous chope.
Le décor est improbable mais riche, la position des sujets, leurs expressions et regards… Plein de choses pour une image très bien construite et vraiment puissante.