Recevoir une alerte e-mail

Je souhaite être alerté

Gareth Edwards
  • S'abonner
  • Format : 40X60
    Edition de 8 (+ 1 EA))
    Tirage en vente : N° 2/8 : 1150€

  • Format : 60X90
    Edition de 4 (+ 1 EA)

    Tirage en vente : N° 3/4 : 2550€

  • Format 80X120
    Edition de 2 (+ 1 EA)
    Tirage en vente : N° 1/2 : 3500€

  • Tirage jet d'encre sur Fuji Cristal sous le contrôle de l'auteur.

  • Contact

    Contactez moi par e-mail ou par téléphone

    +33 6 60 07 30 63

Gareth Edwards

Gerry Cranham

Cranham Edwards essai Rugby try

Un mot sur l'oeuvre

GCRA001
27 mars 1969, Stade de Colombes. Tournoi des cinq nations, France - Pays de Galles.
Gareth Edwards plonge dans l'en but français pour marquer malgré le retour de Pierre Villepreux.

Le témoignage de Gerry Cranham

A venir.

Le choix de Jean-Denis

GCRA001
Une galerie dédiée au sport sans une image de Gareth Edwards, le plus grand joueur de l'histoire du rugby, c'était inconcevable.
Restait à trouver la pépite. Elle est là. Un souvenir exhumé d'un Miroir du Rugby défraichi lu et relu jusqu'à presque totale destruction.
cette photo m'avait marqué lorsqu'encore jeune joueur (minime), je défendais les couleurs de mon collège de l'Ermitage (où j'étais interne) en semaine et du club de Coulommiers le dimanche.
Seulement deux matches par semaine alors que j'aurais voulu en jouer mille...
J'étais demi de mêlée, lui aussi. Je l'admirais , le vénérais. C'était le seul joueur au monde que je pouvais voir marquer contre l'équipe de France sans souffrance.
Plus tard quand lors de mes années à L'Equipe, je me suis intéressé au travail de Gerry Cranham, découvrir qu'il était l'auteur de cette photo fut une grande émotion.
Le représenter mondialement aujourd'hui dans ma galerie pour sa vente de tirages d'art est une fierté et un honneur. Le numéro de référence de cette image montre bien que cette collaboration avec un des plus grands photographes de l'histoire du sport devait commencer par là. Se construire et s'épanouir sur des souvenirs de rêves d'enfant.
C'est photo est aussi la marque d'un précurseur, le premier à avoir utilisé le point de vue des tribunes muni d'un gros téléobjectif de manière régulière pour donner à voir autre chose, profiter de la pureté du fond (le terrain) et raconter le rugby autrement.