Recevoir une alerte e-mail

Je souhaite être alerté

Stéphane Meunier

France

Bio

Stéphane Meunier a grandi à La réunion puis à Lyon où il obtient son bac.
Sans idées très claires sur son avenir, déconnecté des études traditionnelles, il anticipe et part faire son service national en service long, casque bleu au Liban. Là-bas, à la demande du Colonel Iaconi qui souhaite documenter la vie du groupe, il va filmer et photographier tous les jours.
Avant son retour en France , le colonel l’interroge sur ses projets et ce qu’il lit dans les yeux de Stéphane lui montre que ce n’est vraiment pas clair. Il aura alors cette phrase décisive : « Tu sais Meunier, filmer, photographier, ça peut être un métier ».
Jeune il s’était vu un moment journaliste; il va mixer tout ça et en faire son avenir.
« Filmer et photographier m’a donné envie de filmer et de photographier », résume t’il.
Après des études au CERIS (Centre d’étude et de Recherche de l’Image et su Son) entre 1984 et 1986, il intègre à force d’insistance, la rédaction de M6. Pour la chaine, il couvre la guerre au Liban, les grèves ouvrières en Pologne, la guerre Iran et Irak et dès 1987, il rejoint l’agence Capa.
Il va sillonner le monde pour réaliser sujets et documentaires. Certains d’entre eux seront primés.
En 1998, il plonge sa caméra au coeur de l’équipe de France de Football et l’accompagne tout au long de son épopée. « Les yeux dans les bleux » recevra le 7 d’or du meilleur documentaire.
C’est aussi pendant ce tournage qu’il va ressortir son boitier et en parallèle photographier la vie intime de l’équipe.
Il crée en suite sa première société de production : 2P2L. Il y fera briller encore cette capacité d’immersion. Il réalise aussi plusieurs films publicitaires avec Zinedine Zidane.
En 2004, il entame une nouvelle mue pour ne plus se consacrer qu’à la fiction. Pour ne plus seulement témoigner, mais aussi scénariser.
Ma terminale, 25 épisodes pour M6, Foudre pour France télévisions, Fortunes pour Arte, font partie de ses réalisations les plus marquantes.
Avec sa société de production actuelle Terence Films, créée en 2005, il également produit en 2017 Les innocents pour TF1 qui a connu un gros succès et il en est actuellement à la sixième saison de Cut pour France télévisons.

Ses dernières photographies