Recevoir une alerte e-mail

Je souhaite être alerté

Lionel Hahn

FRANCE

Bio

C’est au travers des soirées diapos de son père que Lionel a découvert la photographie…
Ce dernier lui offre très vite son premier boitier, un Minolta SRT 101 (j’ai eu le même) avec objectif 50MM (1.7). Il commence à jouer avec mais sans frénésie.
Au départ, son truc, c’est plutôt le cinéma, mais la Femis se refuse à lui et pour rester dans l’image, il intègre une école de photographie l’ETPA de Toulouse  avec le soutien moral et financier de son grand père, Jean,  qui tient à le voir aller au bout de ses rêves : « L’école coûtait cher et sans lui rien n’aurait été possible ».
A la fin de l’école, il entre comme stagiaire à l’agence Vandystadt, une référence en matière de photographies de sport. Il est lui même fou de sport, lecteur assidu de L’Equipe depuis son plus jeune âge et surtout ancien junior Crabos de l’équipe de Rugby de Périgueux.
Vandystadt représente pour la France la légendaire agence anglaise All Sport et Lionel passe sa semaine aux archives à classer, dupliquer, légender les oeuvres des maitres. Il forme son oeil avec leurs images. Simon Bruty, Bob Martin, Pascal Rondeau seront ses professeurs sans le savoir.

Le week end il part en reportage pour l’agence. Il s’est offert son premier 400 (2.8) toujours avec le soutien de son grand père et réalise ses premiers reportages.
Il quitte Vandystadt en 1997 pour intégrer l’agence Abacapress à laquelle il appartient toujours.
Pour cette dernière il couvre l’actualité générale. Le sport, bien sûr, d’autant qu’il collabore à travers son agence avec L’Equipe et ses magazines depuis 1998, mais aussi et surtout l’actualité « entertainment ». Festival de Cannes, Oscars etc…

Sur les tapis rouge il fait aussi briller sa classe et son art du cadrage léché et des gros plans spectaculaires. Sa technique, sa réactivité et son oeil, hérités de son travail sur le sport, font que sur ce terrain-là aussi, il fait la différence.

Ses dernières photographies