Recevoir une alerte e-mail

Je souhaite être alerté

Isabelle Picarel

France

Bio

Isabelle a grandi à Carcassonne. Des frères joueurs, un père passionné, la famille vit au rythme du rugby.

Elle aime déjà passionnément la photographie, mais n’ose pas affronter son père qui préfèrerait lui voir « faire son droit » à Montpellier. Chez Les Picarel où se côtoient médecins et ingénieurs, voir sa fille choisir une carrière « artistique » l’inquiète un peu.

Pendant ses étude de droit, , la jeune rebelle ose s’inscrire à ICART photo, une des écoles de photographies parisiennes, soutenue par se mère et avec moins enthousiasme (mais avec la générosité nécéssaire) par son père qui lui offre même son propre appareil photo pour sa rentrée à l’école.

Lors de ses stages, elle croise de nombreux photographes de sport, ce qui ne fait que renforcer son idée de travailler sur ce thème. Elle se nourrit des images de Gérard Vandystadt.

Mais la rencontre qui sera réellement déterminante est pour Isabelle celle de Michel Birot (également représenté par la galerie). Il la conseille et l’adoube d’autant que le rugby est pour les deux le thème de prédilection.

 

Pour son book de fin d’études, elle réalise un grand travail sur les stades parisiens.

Vingt ans plus tard, Isabelle est toujours free lance et travaille à l’année pour la Fédération française de rugby pour laquelle elle suit l’actualité et les coulisses de son sport chéri, tout en réalisant ses travaux personnels sur le même thème.

Son père, aujourd’hui décédé, a connu sa réussite et n’était pas peu fier de décorer son bureau des oeuvres de sa fille.

Potrait de l’auteur par Amandine Noël.

Ses dernières photographies