Recevoir une alerte e-mail

Je souhaite être alerté

Cardiff by night
  • S'abonner
  • Format : 50X70
    Edition de 9 (+ 2 AP)
    Tirage en vente : N°2/9 : 2200€

  • Tirage jet d'encre papier baryté réalisé par le laboratoire Central Dupon (Paris) sous contrôle de l'auteur.

  • Contact

    Contactez moi par e-mail ou par téléphone

    +33 6 60 07 30 63

Cardiff by night

Jodi Bieber

Bieber cardiff fan NB Rugby

Un mot sur l'oeuvre

JBIE001
22 février 2003, après Galles -Angleterre, une fan dans les rues de Cardiff.
Michel Birot souhaitait un regard sur les légendaires nuits de Cardiff après un match du Tournoi.
Il commande, sur un impulsion et dans l'urgence, le reportage à Jodi Bieber, photojournaliste sud Africaine de grand renom, dont il appréciait le travail et qui était de passage à Paris. Elle saute dans le train et arrive sur les lieux quand la foule commence à quitter le Millenium, l'immense stade construit en plein centre de Cardiff à l'occasion de la Coupe du Monde 1999 sur les cendres de l'Arms park qui abrite les matches de la sélection nationale. Toute la nuit elle arpentera les rues collectant les images fortes de cette fête barbare et chaleureuse.

Le témoignage de Jodi Bieber

Je suis sorti du train venant de Paris juste alors que le match touchait à sa fin. Une commande de dernière minute pour le magazine Attitude Rugby. Le projet était de photographier les gallois, en particulier les galloises celebrant la victoire dans la ville. Nous étions au coeur de l’hiver et les rues noires de monde étaient totalement bloquées. Il faisait froid. Et pourtant hommes et femmes affluaient pour faire la fête. Les filles ne semblaient pas ressentir le froid. Elle étaient toutes habillées court et perchées sur de hauts talons. Bars et Clubs étaient remplis de fêtards, pleins à ras-bord d’une population passablement éméchée.
Tout ce petit monde buvait et flirtait bruyamment. Les filles étant aussi salaces que les garçons.
Alors que la nuit devenait jour et que les rues se vidaient, n’ayant pas de chambre d’hotel, tous plein à craquer, je m’étais résigné à passer au commissariat voir s’ils n’avaient pas une idée pour moi. J’avais mon materiel et ils m’ont autorisé à rester quelques heures avec eux.
Ma grande surprise fut qu’il n’y eu aucun rapport de crime ou même de simples bagarres. La soirée a été particulièrement calme alors que des milliers de gens avaient passé la nuit dehors complètement ivres.
La seule visite qu’ils ont eu a été celle d’un chauffeur de taxi venant remettre un porte monnaie qu’il avait trouvé sur sa banquette arrière. Je n’en revenais pas.

Le choix de Jean-Denis

L'Angleterre vient de battre le Pays de Galles au millenium, une horreur absolue.
Et pourtant, rien ne peut empêcher la nuit de Cardiff de battre son plein. C'est plus qu'un rendez vous, un rituel.
L'allure décidée, cette jeune femme part à l'aventure. Les princesses de la nuit galloise ne craignent pas le froid.
Plus que du rugby, c'est de culture qu'il s'agit. C'est un peu comme le carnaval de Rio ou de Dunkerque.. Il faut avoir été là-bas.
Passer de bar en bar et rentrer à l'hôtel à quatre pattes. Si on se souvient trop précisément de sa nuit le lendemain, c'est qu'on a pas été au bout du truc...